Télédermatologie au Togo

1- Définition du concept

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS)[1], la télémédecine est une pratique médicale utilisant des technologies interactives de communication visuelle ou auditive avec transfert de données médicales. La télédermatologie est l’application dermatologique de la télémédecine. La possibilité technique de réaliser des diagnostics sur images en dermatologie constitue une innovation de pratique professionnelle et d’organisation sans enjeu technologique majeur. Innovation organisationnelle, la télédermatologie constitue une voie prometteuse dans le tri et le raccourcissement des délais de consultations, la diminution des transports, et le désenclavement médical.

On distingue principalement deux modes opératoires : synchrone en temps réel via « téléconsultation/live and interactive télédermatologie », ou asynchrone, différée via « télé-expertise/store and forward » programmé ou urgent.

En comparaison avec la dermatologie conventionnelle, les concordances diagnostiques et de prise en charge de la télédermatologie varient selon les pathologies de 78 à 99 %, pour la téléconsultation et de 60 à 100 %, pour la télé-expertise, quel que soit l’outil utilisé (smartphone/site internet)[2]. La télédermatologie organise l’offre de soins en évitant 20,7 % des consultations présentielles, et permet de trier et de programmer dans la majorité des cas un acte ou une consultation[3]. Pour le dermatologue, elle permet un gain de temps diagnostique, pour le médecin requérant, elle nécessite un investissement supplémentaire (réalisation d’une photographie). Sur le plan économique global, l’amortissement de l’investissement technologique peut être compensé par la réduction des transports médicaux, ou l’amélioration de la qualité des soins, comparée à la dermatologie conventionnelle,

2- Résumé du projet

Contexte : La situation dermatologique actuelle au Togo est caractérisée par la fréquence élevée des affections cutanées, l’insuffisance de spécialistes de la peau et la modicité de la compétence dermatologique des professionnels de santé des structures de santé périphériques. Le programme national de lutte contre les IST/VIH, le programme Lèpre/Ulcère de Buruli ne concerne qu’un aspect des problèmes posés par la prise en charge (PEC) des maladies de peau (MDP) dans notre contexte. La télédermatologie constitue alors une alternative novatrice et très contributive à la fois pour le diagnostic et la prise en charge des MDP dans les zones périphériques au Togo.

 

Objectifs : L’objectif général de ce projet sera d’améliorer le diagnostic et la PEC des MDP dans les formations sanitaires du Togo à travers les TIC. Plus spécifiquement :

  • Elaborer et produire des guides de formation des agents de santé
  • Former les agents de santé sur la prise en charge des MDP courantes et sur l’utilisation des TIC
  • Vulgariser l’utilisation de ces TIC dans la prise en charge efficiente des dermatoses courantes dans un contexte de pays en développement.

 

Méthode : Réplication du projet de télédermatologie déjà expérimenté au Mali, en s’appuyant sur le réseau RAFT

Résultats attendus : à la fin du projet,

  • Des guides nationaux de prise en charge des dermatoses courantes sont disponibles
  • 100 agents de santé sont formés sur les dermatoses courantes et sur l’utilisation des TIC pour la prise en charge des MDP dans les centres périphériques.
  • La prise en charge des dermatoses courantes est améliorée dans les zones d’intervention

Acteurs : la Société Togolaise de Dermatologie (SOTODERM), le ministère de la santé et de la protection sociale du Togo et la fondation Pierre Fabre.

 

3- Les principales phases du projet

        a. L’élaboration des guides

        b. La formation des formateurs

        c. La phase pilote

                   i. Formation clinique et TIC des agents de santé (sites-pilote)

                   ii. Opérationnalisation

                   iii. Evaluation

        d. La phase de généralisation

                    i. Formation clinique et TIC des agents de santé (extension)

                    ii. Opérationnalisation

                    iii. Evaluation

 

4. Chronogramme du projet

 

 

5. Les rapports d’activités

     a. Rapport semestriel (à telecharger)

     b. Rapport annuel (idem)

     c. Rapport final (idem)

 


[1] WHO IRIS. A health telematics policy in support of WHO’s Health-for-all strategy for global health development: report of the WHO Group Consultation on Health Telematics, 11—16 December, Geneva; 1997

[2] Warshaw EM, Hillman YJ, Greer NL, Hagel EM, MacDonald R, Rutks IR, et al. Teledermatology for diagnosis and management of skin conditions: a systematic review. J Am Acad Dermatol 2011;64:759—72.

[3]Eminovi´c N, de Keizer NF, Wyatt JC, ter Riet G, Peek N, van Weert HC, et al. Teledermatologic consultation and reduction in referrals to dermatologists: a cluster randomized controlled trial. Arch Dermatol 2009;145:558—64.